ONU - Restauration de la Sphère céleste
Publiée le 09-08-2018 à 08:49

Dans son édition du 8 août, le journal "Le Temps" rend compte du projet de restauration, dirigé par notre bureau, de l'œuvre d'art la plus emblématique de la Genève internationale.

La "Sphère Céleste", ou plus précisément "Sphère Armillaire" est une grande sculpture extérieure d'environ 4 mètres de diamètre et pesant environ 5'800 kg. Elle représente le ciel vu de la terre et comporte 64 constellations, chacune symbolisant une figure, en bronze, de la mythologie classique, ainsi que 840 étoiles, positionnées par l'artiste avec la précision d’un astronome.

Cette œuvre a été commandée au sculpteur américain Paul Manship (1885-1966) dans les années 1935 et installée sur le site de la Société des Nations à Genève en 1939. La sculpture a été fabriquée l'année précédente dans la fonderie Bruno Bearzi, à Florence (Italie), et transportée, par camion et train, sur le site.

A l’origine, cette sphère était conçue pour tourner sur un axe aligné sur l'étoile polaire, de sorte que les étoiles de la sculpture tracent des chemins similaires à ceux des étoiles dans le ciel. Notre bureau, qui avait déjà réalisé en 1983 un assainissement et un renforcement de la structure métallique, est aujourd'hui engagé sur ce projet de restauration profonde, dont l'un des nombreux objectifs (outre la restauration de la maçonnerie, de la charpente métallique, des bronzes, etc. et le réaménagement du bassin et des aménagements extérieurs), consiste notamment à restaurer cette fonctionnalité rotative, le mécanisme interne n'ayant jamais réellement fonctionné.

Voir l'article du journal "Le Temps", du 8 août 2018.