JTI - Japan Tobacco International

Siege mondial a usage administratif

Maître d’ouvrage
JTI Japan Tobacco International
Lieu
Genève
Année
2012 - 2015
Architecte (siège mondial)
SOM Skidmore, Owings & Merrill
Architecte (crèche)
group8

Programme
Ce nouveau siège mondial se situe dans le quartier en développement de Sécheron. Il s’agit d’un bâtiment de 10 étages à usage administratif offrant environ 25'000 m² de surfaces hors sol ainsi que 2 niveaux de sous-sols. Le bâtiment est caractérisé par une forme triangulaire en plan et se distingue notamment par sa pointe en porte-à-faux où les 7 derniers niveaux sont suspendus et par une cour intérieure accessible des deux côtés atteignant une largeur de 80m au point le plus large, sans élément porteur intermédiaire.

Travaux spEciaux
Ce projet se situant dans un quartier sensible (voies CFF, organisations internationales) notre bureau, en charge des travaux spéciaux, a prêté une attention toute particulière pour les travaux de terrassements, les blindages de fouilles, les réseaux enterrés et les fondations spéciales.

Coordination gEnErale
Notre bureau a également été en charge de la coordination générale des travaux en lien avec les nombreux propriétaires avoisinants (Ville et Etat de Genève, Fondation des Parkings, CFF, OMC, OMM, etc.). Il a de plus fallu garantir les accès aux espaces publics et au parking P+R.

AmEnagements extErieurs
Répartis sur une surface de 6'000  m2, ces aménagements ont consisté en la création d’une quarantaine de bacs jardinières, tous différents les uns des autres, et en la création de 3 bermes destinées à un aménagement paysager.

DEpollution du site
Notre section environnementale s‘est occupée de toute la dépollution du site durant les travaux de terrassements.
L’angle nord-est de la parcelle a été répertorié au cadastre des sites pollués de l’Etat de Genève suite à la présence d’hydrocarbures dans les matériaux d’excavation et au déversement accidentel de mazout lors d’une opération de dépotage.
D’autre part, lors de la creuse, les anciens sous-sols des ateliers de Sécheron, des galeries, des fosses et d’anciens collecteurs, ont été mis à jour, ce qui amené une nouvelle problématique concernant la pollution des bétons rencontrés.
Finalement, une problématique amiante a également été mise en évidence avec la découverte de joints souples sur les dalles et de colles de carrelage et faïence.

`