Pont des Bergues et Passerelle de l’Ile Rousseau

Elargissement et modernisation

Maître d’ouvrage
Ville de Genève
Lieu
Genève
Année
1966 - 1969

Après le Pont du Mont-Blanc, le Pont des Bergues est le second pont le plus en amont du Rhône à sa sortie du lac Léman. Ce pont est interdit à la circulation automobile et est en fait constitué deux ponts réunis au milieu du fleuve à une terrasse circulaire. De cette dernière, part une passerelle qui rejoint l’île Rousseau.

Le pont des Bergues a tout d’abord été construit en bois, sous la forme d’un pont suspendu, entre 1828 et 1834, mais suite à des malfaçons ce pont s’est effondré quelques années plus tard. Il a été alors remplacé, en 1881, par le pont en poutre que nous connaissons aujourd’hui.

Des travaux d’élargissement ont été effectués entre 1966 et 1969. Le Pont des Bergues (constitué de 7 travées de 15,65 mètres pour le bras gauche et 5 travées de de 16,70 mètres pour le bras droit) a désormais une largeur se montant à 10,92 mètres pour une longueur totale de 193,25 mètres. La Passerelle de l’Ile Rousseau (constituée de 2 travées latérales de 9,30 mètres et d’une travée centrale de 11 mètres) a une largeur qui se monte, elle, à 4,22 mètres pour une longueur totale de 29,60 mètres.

`