Cité de la Musique

(projet de concours)

Maître d’ouvrage
Fondation pour la cité de la musique à Genève
Architecte
Diller Scofidio + Renfro - New York
Lieu
Genève
Année
2017
Architecte (local)
EMA eric maria architectes associés
Acoustique
Nagata Acoustics
Auditorium Design / Scénographie
Theatre Projects
Aménagements extérieurs
Michael Desvigne
Energie et développement durable
Transsolar
Ingénierie structurale
Knippers Helbig
Ingénierie civile et structurale (local)
B+S ingénieurs conseils SA
Energie et développement durable (local)
Weinmann Energies
Lumières
L'Observatoire
Gestion des coûts (consultant)
Valopti
Type de concours
Concours de projets pluridisciplinaires à un degré en procédure sur invitation

L’Avenue de la Paix et la Place des Nations, un des espaces urbains les plus importants de Genève, connectent le centre de la diplomatie mondiale, le Palais des Nations, avec le nouveau pôle culturel et pédagogique de la ville, la Cité de la Musique de Genève. En contraste avec l’axe nord-sud du Palais marqué par son allée de drapeaux et ses cèdres imposants, la Cité de la Musique se déploie sur un axe perpendiculaire. Sa partie orientale est dominée par un majestueux platane qui accueille le public sous sa vaste canopée pour former un Vestibule de Verdure improvisé. S’ouvrant sur l’Avenue de la Paix, la Cité de la Musique offre à Genève un nouveau symbole de diplomatie culturelle. 

On atteint la Cité de la Musique à pied en traversant le parc sur l’un des trois chemins revêtus d’arène granitique. La vie urbaine et ses bruits s’atténuent à chaque pas. Donnant sur ce parc, un café fournit un espace idéal de rencontre avant la soirée et le dernier lieu pour prendre un verre et discuter du concert. Le visiteur peut accéder directement au toit-terrasse et à son restaurant gastronomique par un escalier en pente douce ou un ascenseur direct. 

Depuis le foyer principal le public peut descendre dans la salle philharmonique vers les places d’orchestre ou monter aux trois niveaux de balcons par le Grand Escalier. La salle « en vignoble » est conçue pour créer une sensation d’intimité entre public et musiciens et produire un effet de réverbération acoustique idéale pour un orchestre. Le langage formel de la salle tisse ces loges pour former avec l’orchestre un ensemble fusionnel et à la fois intime. L’enveloppe extérieure, faite d’écailles de bois en chevauchement, filtre et contrôle une lumière naturelle indirecte, idéale pour les répétitions durant le jour, tout en établissant un lien visuel entre intérieur musical et environnement paysagé durant le concert. 

L’Orchestre de la Suisse Romande et la Haute École de Musique constituent les deux moitiés égales de la Cité de la Musique de Genève. Les deux institutions profitent chacune l’une de l’autre : le public du concert s’imprègne de la vitalité de l’École et de la jeunesse de ses étudiants, l’École prend part à la vie culturelle de la ville, adoptant son rythme et côtoyant le public dans toute sa diversité. Afin d’arriver à ce résultat, les deux institutions sont dotées chacune d’une identité architecturale propre abritées sous un même toit - le Second Sol - et partagent le foyer central, des espaces de service, des billetteries et des infrastructures. 

Repartis de chaque côté du foyer, l’Orchestre et l’École sont cependant liés par un réseau de passerelles, d’escaliers et d’ascenseurs partagés, et visuellement, par des balcons et des mini-salons qui se font face et s’ouvrent sur les espaces communs. Le soir, le foyer constitue un théâtre dans le théâtre, un lieu où public et étudiants se côtoient et forment un spectacle impromptu d’interactions sociales. Jour et nuit, en semaine ou durant les weekends, la Cité de la Musique bouillonne de vie et d’activité. 

`
  • Cite_Musique_Fabio.jpg
  • Cite_Musique_5.jpg
  • Cite_Musique_3.jpg
  • Cite_Musique_7.jpg
  • Cite_Musique_6.jpg
  • Cite_Musique_8.jpg